Formation : Risques suicidaires chez la personne accueillie

ADULTES ET PERSONNES AGEES


2 jours



15 et 16 octobre 2020



Pérenchies (59)



370 €



Tout public intervenant auprès de personnes âgées en institution.



Aucun.



Cadre supérieur en santé mentale

SUPPORT PEDAGOGIQUE :
Méthode active et interactive, étude de situations professionnelles suivie d’exposés théoriques, exercices de simulation, écho de groupe, exercices d’entraînement personnel.


Le suicide des personnes âgées reste un phénomène sous-évalué et banalisé. Il est pourtant en recrudescence, notamment pour la personne âgée dépendante. Les chiffres sont accablants et la France reste l’un des pays de la Communauté Européenne qui suicide le plus ses vieillards. Les moyens utilisés par la personne âgée sont fréquemment radicaux et le passage à l’acte souvent soigneusement préparé, signe de la détermination liée au geste, ce qui explique un taux de décès particulièrement préoccupant. Il convient donc d’intervenir en amont, en repérant les indices de crise suicidaire avant le premier passage à l’acte qui est souvent…le dernier. A cet âge, et surtout si la maladie, la perte d’autonomie et l’entrée en institution viennent diminuer les capacités mentales et relationnelles de la personne, le suicide peut prendre des signes nouveaux. De plus devenir vieux entraine une perte d’estime de soi, qu’il s’agisse de l’estime de soi ou celle des autres. Les difficultés relationnelles spécifiques que rencontrent les aidants aux personnes âgées sont fondamentalement liées à cette perte d’estime. Elle est aussi la principale responsable des attitudes et des conduites pouvant provoquer la crise suicidaire. Devenir vieux, c’est accepter que la mort joue un rôle organisateur dans la vie psychique. Cette crise du vieillissement peut laisser des personnes âgées désarmées. Une formation visant à avoir une meilleure connaissance de la crise du vieillissement peut permettre un meilleur repérage des signes de la crise suicidaire et la mise en place de stratégies de prévention et d’accompagnement.





Identifier les différents enjeux des conduites suicidaires chez la personne âgée, développer une meilleure connaissance du phénomène suicidaire.
Développer des « savoir », « savoir-faire », « savoir être » et « savoir agir » efficaces face aux personnes présentant des tentatives ou des conduites suicidaires en optimisant leur capacité à l’accueil, à l’écoute, à l’accompagnement.
Etre en mesure de concevoir dans le contexte professionnel des stratégies d’évaluation, de prévention et d’accompagnement des suicidants en institution et des personnes présentant des crises suicidaires.





Auto-positionnement.
Définition des termes utilisés et épidémiologie.
Les différentes approches du phénomène suicidaire.
Les cadres de référence.
Désamorcer la crise suicidaire avant la phase aiguë.
Quelles sont les meilleures modalités d’intervention selon l’imminence du passage à l’acte?
Intervention de crise.
Analyse des pratiques professionnelles.
Dépression et risque suicidaire de la personne âgée. Faire face aux agressions physiques.
Récupération après une interaction agressive ou violente.



METHODE D’EVALUATION :
QCM questionnaire d’auto-positionnement, par interaction avec le formateur à la fin de chaque séquence de travail.

Notre équipe est disponible pour vous aider.

Vous avez besoin de compléments sur cette formation? Vous recherchez une autre formation sur ce thème? Vous avez une question?

%d blogueurs aiment cette page :